L'accidentologie

Chaque année plusieurs vingtaines d’accidents mortels (hors suicides) sont à déplorer sur le domaine ferroviaire. Ils sont majoritairement dus à des comportements dangereux des usagers qui ne respectent pas les consignes de sécurité, par imprudence, inattention ou méconnaissance des risques.

Accidentologie en gare (hors suicides) :

En 2017, 14 accidents mortels et 13 blessés graves ont été déplorés.

Les accidents peuvent survenir :

  • sur un passage aménagé pour traverser les voies (traversée de voie à niveau pour le public),
  • lors de traversée sauvage des voies (sans utiliser les équipements spécifiques : passerelle aérienne, souterrain, traversée de voie à niveau pour le public),
  • sur le quai de gare (en étant trop proche du bord du quai

Les usagers doivent respecter la signalétique et être attentifs aux annonces sonores qui peuvent être faites en gare (arrivée d’un train, passage d’un train sans arrêt).

Retrouvez les règles de sécurité dans les gares.

Accidentologie en dehors des gares (hors suicides) :

10 000 intrusions ont été constatées sur la seule année 2017 dans les emprises du réseau ferré national.

En 2017, 55 accidents mortels (dont 9 par électrocution) et 34 blessés graves (dont 8 par électrisation) ont été déplorés.

Ces accidents sont liés à des causes multiples :

  • Cheminement le plus court, sans conscience du danger
  • Malveillance (vol de câbles et dépôt d’objet)
  • Refuge
  • Jeux dangereux : personnes qui montent sur les wagons, « train surfing »
  • Autres : photos d’emprises « urban exploration ou urbex », tags et ivresse

Ces accidents se produisent généralement le soir ou la nuit et concernent majoritairement une population jeune.

Retrouvez les risques en-dehors des gares.