La politique sécurité de SNCF Réseau

SNCF Réseau fait de la sécurité sa priorité et développe depuis 15 ans une politique de sécurisation des passages à niveau qui s’inscrit dans les plans ministériels de D. Bussereau (2008) et F. Cuvillier (2013).
 
Les grandes actions de SNCF Réseau :
 

Améliorer ou supprimer les passages à niveau.

L'amélioration ou la suppression des passages à niveau s'organisent en partenariat avec les collectivités territoriales et l’Etat.

Les investissements en termes d'améliorations peuvent être de différents ordres: ajout de feux à diodes, élargissement du flux piéton, reprise de profil; automatisation....(liste non exhaustive)

Le ministère chargé des transports a défini un programme de sécurisation national, qui permet d’identifier les passages à niveau dont la suppression ou l’équipement est prioritaire. La liste des passages à niveau inscrits à ce programme est actualisée tous les 3 ans. Au 07 octobre 2018, on compte 155 passages à niveau inscrits au programme de sécurisation national (contre 437 en 1997, suite à des suppressions simples ou par ouvrages d'art), dont la quasi-totalité est équipée de feux à diode permettant une meilleure visibilité.

Ne pas créer de nouveaux passages à niveau.

SNCF Réseau évite de créer de nouveaux passages à niveau et vise à supprimer les passages à niveau répondant à des critères spécifiques (comme celui d'être peu emprunté par exemple) en créant un itinéraire de déviation par un ouvrage existant.

Développer la prévention pour rappeler les règles de bonne conduite à respecter.

SNCF Réseau est à l’origine de la journée pour la sécurité sur les passages à niveau qui, de nationale en 2008, est devenue européenne en 2009, puis mondiale en 2011. Les accidents aux passages à niveau sont causés dans presque tous les cas par un non-respect de la réglementation, soit délibéré, soit à la suite d’un moment d’inattention. La campagne de sensibilisation nationale vise à sensibiliser le grand public au respect du code de la route aux abords des passages à niveau.

Développer la sanction pour les conducteurs routiers par le biais des radars de vitesse et des radars de franchissement aux passages à niveau.

Cette action est conduite par les services de l’Etat, dont la DSR (Délégation à la Sécurité Routière).

  • Radars de vitesse : SNCF Réseau, en accord avec la Délégation de la Sécurité Routière a équipé 41 passages à niveau entre 2009 et 2017.
  • Radars de franchissement : SNCF Réseau a équipé 39 passages à niveau depuis 2012, soit 78 radars.

Le nombre d'infractions constaté est particulièrement élevé sur les passages à niveau avec fort trafic routier et ferroviaire.

Mener des études et des expérimentations pour trouver de nouvelles solutions d’amélioration de la sécurité :

  • équipement de tous les passages à niveau automatiques de feux à diodes pour améliorer la visibilité,
  • indication "barrière cassable" sur l'intérieur des barrières afin d'éviter les collisions mortelles avec des véhicules bloqués sur les voies,
  • mise en place de dalles anti-intrusion qui visent à lutter contre les comportements d'usagers empruntant un passage à niveau et longeant les voies pour rejoindre le quai,
  • installation de pancartes améliorant l'indication de présence de téléphones,
  • mise en place de détecteurs d’obstacles,
  • réalisation d'études de comportement des usagers.